•  

    Texte recueilli à Vijayanagar (Hampi)

     

     

    Une danseuse habillée selon le style de son pays faisait de la musique avec les grelots en or attachés à ses pieds; elle tenait le bord de sa jupe avec le petit doigt et recourbait son corps. Du coin des yeux, elle jetait des regards de tous les côtés; elle souriait, apparaissait comme l'éclair, montrait des mouvements de ses pieds semblables aux langues des serpents noirs; elle marchait comme un éléphant ivre puis sautait comme une balle; elle pirouaitait comme le serpent, dansait avec la souplesse du jeune serpent, tournait comme une roue, tournait comme une tornade; elle montrait dans ses regards l'orgueil, la profondeur...

    CHANDRAKAVI  

     

    Texte recueilli à Vijayanagar (Hampi)

    Dancing Girl, Mohenjo Daro

    3ème millénaire av. J-C


    Texte recueilli à Vijayanagar (Hampi)

     

    Texte recueilli à Vijayanagar (Hampi)


    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Deux danseuse de temple du Pays Tamoul vers 1920

    PORT ALTIER & NOBLESSE DANS LE REGARD

    La pose aristocratique de ces deux Devadasis révèle une estime de soi qui n'a rien à voir avec de l'amour propre mal placé mais un sentiment  profond de refléter la quintescence d'une culture artistique & religieuse  inintérompue de plus de 2500 ans...

    On pense à tord qu'elles étaient dés l'origine vouées à la prostitution:

    L'Inde (Bharat) n'a pas toujours été sous le joug de puissances extérieures (de confession chrétienne ou musulmane)...Pour plus de détails, veuillez consulter l'article de Wikipédia

    *DEVADASI, danseuses de temples

    L'éclairage des ateliers d'ethnomusicologie helvêtes

    *DEVADASI, danseuses de temples



    *DEVADASI, danseuses de temples     

    *DEVADASI, danseuses de temples      *DEVADASI, danseuses de temples   

     

    Voici le Karana (pose codifiée dans la pierre à Cidambaram) à l'origine de l'interdiction du Bharatanatyam par la puritaine Angleterre victorienne

      *DEVADASI, danseuses de temples      *DEVADASI, danseuses de temples 

    Alors que la reine Victoria soigne ses règles douloureuses en consommant du Cannabis...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Partager via Gmail Yahoo!

  • C'est bien ce nom là dont il s'agit: "Engagisme",(astuce de langage-langagisme-pour ne pas dire esclavagisme) encore un nom de la novlangue comme "populations intersticielles" pour désigner les pauvres dans les hautes sphères du gouvernement...

    Cependant,  ce ne sont pas les pauvres "français" (Bretons, Gascons, Landais, Ch'tis, Ardennais...)  

    qui ont déportés les Tamils mais les grands propriétaires terriens qui dirigent encore ...(Madame des bassins l'é encor vivant...)

     

    Ah, l'histoire de France, pays des Droits de l'homme...La France, tu la dis féroce, tue la différence...

     C'est ZISKAKAN (Axel Gauvin/Gilbert Pounia) qui a chanté la "Saudade" de ce peuple déporté...dans un album que tout Zoreil qui part à la Réunion se devrait de connaître: "BATOFOU"   

    Histoire de l' "engagisme"...

    Histoire de l' "engagisme"...

    Histoire de l' "engagisme"...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It